Votre mot de passe vous sera envoyé.

Itay Nevo a complètement perdu son odorat après un grave accident de voiture. Trois ans plus tard, des champignons magiques lui ont permis de retrouver son odorat.

Cette histoire fait partie d’une série proposée par le mouvement #ThankYouPlantMedicine.

À la fin de l’année 2012, Itay Nevo se trouvait sur le siège passager arrière d’une voiture quand un autre véhicule est venu le percuter par derrière. L’accident fut si violent qu’il a dû être transporté à l’hôpital par hélicoptère. Il a souffert de nombreuses fractures et d’un traumatisme crânien qui lui a fait perdre l’odorat.

“J’avais 12 côtes cassées, une hanche fracturée, un os cassé dans la jambe, et ma tête était écrasée”, a déclaré Nevo. Mais après quelques semaines seulement, il était déjà sur pieds, mais pas tout à fait entièrement. “Je me suis bien rétabli car mon corps était propre et sain, mais j’ai eu quelques problèmes”, a-t-il ajouté. “J’ai notamment perdu mon sens de l’odorat. Les médecins ne savaient pas quoi faire, et plus de deux ans se sont écoulés avant que je ne le retrouve. Avant cela, les médecins avaient dit que les chances de retrouver l’odorat étaient presque nulles”.

Mais les médecins se sont trompés. En effet, Nevo a constaté une guérison remarquable grâce à l’utilisation de champignons à la psilocybine, dont les scientifiques ont découvert qu’ils pouvaient reconstruire efficacement les connexions du cerveau. Pourtant, il est resté silencieux sur son incroyable expérience de guérison pendant des années, car les champignons à psilocybine sont stigmatisés et illégaux dans de nombreux pays occidentaux en raison de leurs effets psychédéliques.

Cette semaine, cet Israélien de 36 ans vivant au Costa Rica participe à un nouveau projet de médecine végétale appelé Tribal Tierra. Installé dans la vallée de Diamante, les responsables du projet prévoient d’ouvrir un temple pour y dispenser des remèdes à base de plantes comme la psilocybine, l’ayahuasca et le peyotl.

Aujourd’hui, Nevo fait son “coming out” sur son utilisation de la psilocybine après avoir rejoint le mouvement #ThankYouPlantMedicine, qui permet à de nombreuses personnes de s’exprimer ouvertement sur leur utilisation responsable de plantes psychoactives pour se soigner.

La campagne populaire se répand rapidement dans le monde entier et aujourd’hui, 20 février 2020, l’objectif est de voir plus de 100 000 personnes dévoiler sur les médias sociaux du monde entier leurs histoires de transformation personnelle, en utilisant le hashtag #ThankYouPlantMedicine.

Nevo a consommé de la psilocybine à plusieurs reprises en jouant de la musique dans le cadre de cérémonies organisées autour des plantes médicinales, mais il ignorait que les champignons allaient avoir un impact aussi profond sur sa santé physique.

Après la troisième cérémonie, Nevo a soudainement remarqué que son odorat était revenu à un certain degré, mais pas complètement. Il a continué à prendre une dose de psilocybine dans le cadre d’une cérémonie, avec des conseils et du soutien, et a été étonné de constater que son odorat était complètement rétabli.

“Cela ne s’est pas produit pendant la cérémonie, mon odorat est revenu un ou deux jours plus tard”, a-t-il précisé. Je me promenais ou je faisais des choses banales, et puis “bam”, j’ai senti une odeur. C’était très surprenant parce qu’après des années sans avoir d’odeur, j’étais enfin capable de sentir. J’étais assez choqué et, au début, je n’étais même pas sûr que ce soit le fruit de mon imagination.

“Mais c’était fort. J’ai d’abord senti une odeur spécifique et puis de plus en plus d’odeurs ont commencé à me revenir progressivement. Les choses se sont faites d’elles-mêmes, mais il a fallu quand même quelques mois avant que mon odorat ne revienne complètement”.

Une nouvelle étude publiée au début du mois dans la revue Biological Psychiatry pourrait aider à expliquer ce que Nevo affirme à propos de son expérience de guérison grâce aux champignons à psilocybine. L’étude, qui a porté sur 23 adultes en bonne santé, apporte de nouveaux détails sur la manière dont la psilocybine modifie les schémas de communication entre les régions du cerveau. Les participants ont subi un scanner cérébral par IRM 20, 40 et 70 minutes après avoir consommé de la psilocybine ou un placebo.

Les chercheurs ont constaté que les participants qui avaient consommé des champignons à psilocybine présentaient une connectivité réduite entre les régions de leur cerveau impliquées dans la planification et la prise de décision, mais une connectivité plus importante entre les régions du cerveau impliquées dans les sensations et les mouvements.

“La psilocybine – similaire au LSD – a provoqué un schéma de connectivité cérébrale qui se caractérise par une synchronisation augmentée des régions cérébrales sensorielles”, a déclaré l’auteur de l’étude, Katrin Preller, de l’Université de Zurich et de l’Université de Yale, dans une récente interview accordée à PsyPost. “Un traitement sensoriel important mais une intégration altérée de cette information sensorielle pourrait donc expliquer l’état psychédélique et les symptômes causés par la psilocybine”.

En 2018, des chercheurs de l’Université Johns Hopkins ont émis l’idée de reclasser la psilocybine dans l’annexe IV des substances à usage médical (plutôt que dans l’annexe I, où elle se trouve actuellement avec l’héroïne). Les experts ont suggéré que la psilocybine pourrait aider à traiter la dépression, l’anxiété et les troubles liés à l’addiction, ce qui a contribué à alimenter une campagne de décriminalisation dans plusieurs États américains. Puis, en 2019, l’université Johns Hopkins et l’Imperial College de Londres ont ouvert des centres de recherche sur les psychédéliques.

Les fondateurs du mouvement #ThankYouPlantMedicine, créé en juin 2019, envisagent l’utilisation thérapeutique de substances telles que les champignons à psilocybine dans un cadre sécurisé, avec des soins et des conseils appropriés.

La campagne compte aujourd’hui plus de 400 bénévoles dans 55 pays, qui se consacrent à la sensibilisation au potentiel de guérison des plantes médicinales psychoactives et des thérapies psychédéliques assistées. Parallèlement, une centaine de personnes en moyenne rejoignent chaque jour la communauté Facebook #ThankYouPlantMedicine.

Les personnes qui souhaitent rejoindre le mouvement #ThankYouPlantMedicine sont invitées à s’inscrire sur le site www.thankyouplantmedicine.com ou à rejoindre le groupe Facebook à l’adresse www.facebook.com/groups/TYPMCommunity/.

 

_____________________________________________________________________________________

Article original : doubleblindmag.com

 

shares