Quand Michel Foucault Testait Le LSD Dans La Vallée De La Mort

0
257
views

Le philosophe français Michel Foucault s’est hissé sur la scène internationale avec ses histoires critiques – ou ” archéologies ” – du savoir scientifique et du pouvoir technocratique. Son premier livre, Folie et déraison. Histoire de la folie à l’âge classique, décrivait la création de la folie à l’époque des Lumières comme une catégorie à part de la raison, qui permettait à ceux qui étaient étiquetés fous d’être soumis à des traitements douloureux et invasifs et de perdre leur liberté et leur capacité d’agir pendant une période qu’il a appelée “le Grand Renfermement”.

Une suite, Naissance de la clinique, est apparue en 1963, introduisant la notion de “regard médical”, un instrument idéologique froid et pénétrant qui déshumanise les patients et permet de faire de l’homme un objet d’expérimentation. Foucault avait tendance à voir le monde à travers un prisme particulièrement sombre, claustrophobe, voire paranoïaque, même si l’on peut soutenir que cela était justifié par les histoires bien documentées qu’il a mises au jour et les États policiers technocratiques contemporains qui en sont nés.

Mais Foucault insiste aussi sur le fait que dans toutes les relations de pouvoir, “il y a nécessairement la possibilité de résistance”. Ses propres formes de résistance tendaient vers l’activisme politique, les exploits sexuels aventureux, la méditation zen et la drogue. Il cultivait de l’herbe sur son balcon à Paris, consommait de la cocaïne, fumait de l’opium et “désanatomisait la localisation du plaisir”, comme il disait, avec du LSD. L’expérimentation constituait ce qu’il appelait une “expérience limite” qui transgressait les limites d’une identité socialement imposée.

Mais dans une étrange ironie, la première fois que Foucault a consommé du LSD, il est lui-même devenu le sujet d’une expérience menée sur lui par l’un de ses disciples, Simeon Wade, un professeur adjoint d’histoire à l’École supérieure de Claremont. En 1975, Foucault a donné un séminaire à l’UC Berkeley, où il finira sa carrière dans les années précédant sa mort en 1984. Pendant son séjour en Californie, il a accepté l’invitation de Wade et de son partenaire Michael Stoneman à faire un voyage dans la Vallée de la Mort. “Je réalisais une expérience”, se souvient Wade lors d’une récente interview pour Boom California. “Je voulais voir comment un des plus grands esprits de l’histoire serait affecté par une expérience qu’il n’avait jamais eue auparavant.”

Nous sommes allés à Zabriskie Point pour voir Vénus apparaître. Michael a placé des haut-parleurs tout autour de nous, car personne d’autre n’était là, et nous avons écouté Elisabeth Schwarzkopf chanter Four Last Songs de Richard Strauss. J’ai vu des larmes dans les yeux de Foucault. Nous sommes entrés dans l’une des crevasses et nous nous sommes couchés sur le dos, comme dans le volcan de James Turrell, et nous avons vu Vénus se manifester et puis les étoiles sortir un peu plus tard. Nous sommes restés à Zabriskie Point pendant une dizaine d’heures.

L’expérience du LSD dans le désert, explique Wade, a changé Foucault de façon permanente, pour le mieux. “Après cette expérience de 1975, raconte-t-il, c’est le nouveau Foucault, le néo-Foucault….. “. Foucault de 1975 à 1984 était un nouvel être.” Les preuves semblent assez claires. Foucault écrivit à Wade et Stoneman quelques mois plus tard pour leur dire que “c’était la plus grande expérience de sa vie, et que cela avait profondément changé sa vie et son œuvre… Il nous a écrit qu’il avait jeté dans le feu les volumes deux et trois de son Histoire de la Sexualité et qu’il devait recommencer à zéro”.

Foucault avait succombé au désespoir avant son voyage dans la Vallée de la Mort, raconte Wade, contemplant dans Les Mots et les Choses de 1966 “la mort de l’humanité…..”. Au point de dire que le visage de l’homme avait été effacé.” Par la suite, il a été “immédiatement” saisi par une nouvelle énergie et une nouvelle motivation. Les titres de ces deux derniers livres, réécrits, “sont emblématiques de l’impact que cette expérience a eu sur lui : L’Usage des plaisirs et Le Souci de soi, sont sans mention de finitude.” James Miller, biographe de Foucault, nous raconte dans le documentaire ci-dessus (à 27:30) -Michel Foucault Par delà le bien et le mal – que tous ceux à qui il a parlé de Foucault avaient entendu parler de la Vallée de la Mort, puisque Foucault avait dit à quiconque l’écouterait que c’était “l’expérience la plus transformatrice de sa vie”.

Il y avait des gens, note Heather Dundas, qui croyait que l’expérience de Wade était contraire à l’éthique, qu’il avait été “insouciant avec le bien-être de Foucault”. A cette provocation, Wade répond : “Foucault était bien conscient de ce que cela impliquait, et nous étions avec lui tout le temps”. Lorsqu’on lui demande s’il avait pensé aux répercussions sur sa propre carrière, il répond : “rétrospectivement, j’aurais dû”. Deux ans plus tard, il a quitté Claremont et n’a pu trouver un autre poste académique à temps plein. Après avoir obtenu une licence d’infirmier, il a fait carrière comme infirmier au Los Angeles County Psychiatric Hospital et au Ventura County Hospital, exactement le genre d’institutions que Foucault avait trouvé si menaçantes dans son travail antérieur.

Wade est également l’auteur d’un récit de 121 pages sur l’expérience dans la vallée de la mort et, en 1978, il a publié Chez Foucault, un fanzine miméographié qui présente l’œuvre du philosophe, y compris une entrevue inédite avec Foucault. Foucault, pour sa part, s’est lancé vigoureusement dans la dernière phase de sa carrière, où il a développé son concept de biopouvoir, une théorie éthique de l’autosoin et une vision critique des thèmes philosophiques et religieux classiques sur la nature de la vérité et de la subjectivité. Il a passé les 9 dernières années de sa vie à poursuivre les nouvelles voies de pensée qui se sont ouvertes à lui pendant ces dix heures extraordinaires sous le soleil chaud et les étoiles rafraîchissantes du désert de la Vallée de la Mort.

Vous pouvez lire l’interview complète de Wade sur BoomCalifornia.com

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here