Les Psychédéliques Suscitent des Comportements Écologiques En Transformant Notre Relation Envers La Nature

0
120
views

Selon une étude publiée dans le Journal of Psychopharmacology, les psychédéliques peuvent avoir un effet positif sur notre relation envers la nature en encourageant des comportements respectueux de l’environnement.

“Les résultats actuels soulèvent une fois de plus la question de savoir si l’interdiction de ces expériences est en effet une démarche justifiée”, ont déclaré les auteurs de l’étude Matthias Forstmann et Christina Sagioglou dans leur article.

Ces expériences sont produites par les drogues psychédéliques dites “classiques”, qui comprennent le diéthylamide de l’acide lysergique (LSD), les champignons psilocybe “magiques”, le peyote, la diméthyltryptamine (DMT) et l’ayahuasca.

Dans leur étude, les chercheurs ont interrogé 1 487 personnes au sujet de leur consommation passée de drogues, de leur relation à la nature, de leurs traits de personnalité et d’un certain nombre d’autres variables démographiques.

Ils ont constaté que les personnes qui avaient utilisé des psychédéliques classiques étaient plus susceptibles de déclarer qu’elles aimaient passer du temps dans la nature et qu’elles étaient plus susceptibles de se considérer comme faisant partie de la nature. Cet effet était indépendant de la personnalité et de l’orientation politique.

Le degré élevé de relation avec la nature n’a pas été trouvé chez les personnes qui avaient consommé d’autres types de drogues récréatives comme l’alcool ou les stimulants.

Les usagers qui sentaient que leur identité était ancrée dans la nature étaient plus susceptibles de déclarer qu’ils adoptaient des comportements écologiques quotidiens, comme le recyclage et l’achat de produits respectueux de l’environnement.

“C’est-à-dire que la perception de faire partie du monde naturel – plutôt que d’en être séparé – qui est accentuée pour les personnes qui ont de l’expérience avec les psychédéliques classiques, est largement responsable du comportement pro-environnemental accru que ces personnes rapportent”, expliquent les chercheurs dans leur étude.

L’étude a utilisé une méthodologie transversale, ce qui empêche les chercheurs de tirer des conclusions définitives sur les causes et les effets.

Il se peut, par exemple, que les personnes qui se sentent plus liées à la nature soient plus susceptibles de consommer des drogues psychédéliques. Mais les chercheurs ne croient pas à cette possibilité.

“Comme la relation que nous avons trouvée est demeurée significative après avoir contrôlé les variables démographiques et les traits de personnalité tels que l’ouverture à l’expérience, la conscience ou les attitudes politiques, il est peu probable que l’association que nous avons trouvée puisse être entièrement expliquée par un ensemble de traits de personnalité stéréotypés associés aux utilisateurs psychédéliques (ex. être du type ‘hippie’)”.

 

SOURCE

http://www.psypost.org/2017/09/study-suggests-psychedelics-promote-eco-friendly-behaviors-altering-relationship-nature-49592

Traduction EXTACIDE

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here