De Faibles Doses De Psilocybine Aiderait À Éliminer La Peur Conditionnée

0
63
views

Des chercheurs ont découvert que de faibles doses de psilocybine, le composé psychédélique des champignons magiques, accélérait la disparition de la peur conditionnée chez la souris. Les résultats pourraient ouvrir la voie à l’exploration de la psilocybine en tant que traitement potentiel du syndrome de stress post-traumatique et d’autres affections connexes chez les humains.

Dans un article publié dans la revue Experimental Brain Research, une équipe dirigée par le Dr Briony Catlow du Lieber Institute for Brain Development cherchait à déterminer comment la psilocybine influait sur l’apprentissage et l’élimination d’une réaction de peur conditionnée.

Des souris ont reçu des doses variables (0,1,0,5,1,1,0 et 1,5 mg/kg) de psilocybine, 1,0 mg/kg de kétansérine (médicament qui agit à contre-courant du récepteur qui lie la psilocybine) ou un contrôle salin. Vingt-quatre heures plus tard, les animaux étaient placés dans une chambre d’essai et conditionnés à craindre un signal sonore de 15 secondes. Les souris ont entendu le son et, après 30 secondes, ont reçu de très brefs chocs électriques délivrés par le plancher de la chambre. Chaque souris a subi dix essais, séparés par 210 secondes. Après dix essais, tous les sujets animaux se sont figés dans la peur après le début de l’audio de 15 secondes.

Le lendemain, les souris ont de nouveau été placées dans la chambre et ont subi le même processus. Sauf que cette fois, le choc a été omis. Le but ici était de rééduquer efficacement les souris pour ne pas craindre le signal audio et la dissocier du choc. Les chercheurs ont découvert qu’après seulement trois essais, les souris traitées avec de faibles doses de psilocybine (0,1 et 0,5 mg/kg) ne se figaient plus après avoir entendu le signal audio. Mais les souris injectées avec des doses plus élevées de psilocybine ou de kétansérine n’ont pas cessé de se figer avant le dixième essai. Les souris auxquelles on a injecté une solution saline de contrôle ont encore gelé de peur après dix essais.

L’étude n’ a pas permis de discerner une raison précise de l’effet inhibiteur de la psilocybine, mais Catlow pense qu’elle pourrait avoir quelque chose à voir avec la capacité connue de la psilocybine à modifier et contrôler les circuits neuronaux.

“La mémoire, l’apprentissage et la capacité de réapprendre qu’un stimulus autrefois menaçant n’est plus un danger dépend absolument de la capacité du cerveau à modifier ses connexions”, a déclaré M. Catlow à Real Clear Science. “Nous pensons que la neuroplasticité joue un rôle critique dans l’accélération de l’extinction de la peur par la psilocybine.”

La recherche sur les applications médicinales des psychédéliques se poursuivant depuis peu, cette étude pourrait bien se traduire par des essais chez l’humain. Dans des études antérieures, on a constaté que les faibles doses de psilocybine produisaient peu ou pas de différences dans le bien-être général, l’excitation émotionnelle, l’anxiété, la dépression, la fréquence cardiaque ou la tension artérielle, de sorte que le risque d’effets secondaires indésirables semble minime. De plus, à l’instar des souris de l’expérience actuelle qui associaient un bruit inoffensif à un choc douloureux, les personnes souffrant de troubles anxieux comme le SSPT sont fondamentalement conditionnées à lier des stimuli neutres à quelque chose de dangereux et perturbant. Peut-être la psilocybine pourrait-elle aider à effacer ces liens ?

“Il est fort possible qu’à l’avenir, nous poursuivrons ces études puisque de nombreuses questions intéressantes ont émergé de ces expériences. L’espoir est que nous pourrons étendre les résultats aux humains dans les essais cliniques”, a déclaré M. Catlow à RCScience.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23727882

Source: Briony J. Catlow, Shijie Song, Daniel A. Paredes, Cheryl L. Kirstein, Juan Sanchez‐Ramos. Effects of psilocybin on hippocampal neurogenesis and extinction of trace fear conditioning. Exp Brain Res 2 June 2013 DOI 10.1007/s00221-013-3579-0

 

SOURCE

https://www.realclearscience.com/blog/2013/06/low-doses-of-psilocybin-help-extinguish-conditioned-fear.html

Traduction EXTACIDE

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here