Le LSD Rendrait le Voyage Mental dans le Temps Possible

0
75
views

Le LSD aiderait le cerveau à se concentrer sur l’avenir et à cesser de s’attarder sur le passé induisant la dépression.

Le voyage dans le temps peut être aussi simple qu’un trip de LSD – mais seulement si vous voulez voyager dans le futur. De nouvelles recherches menées à l’Université de Dundee et à l’Imperial College de Londres montrent que le LSD modifie notre perception du temps, ce qui nous permet de penser à l’avenir, tout en rendant plus difficile le retour au passé.

L’équipe de recherche – qui comprenait David Nutt, Ph. D., et Robin L. Carhart-Harris, Ph. D., éminentes figures de proue de la recherche moderne sur le LSD – avait pour but d’étudier les effets neurologiques et psychologiques du LSD sur les déplacements dans le temps.

Tel que décrit dans un nouvel article du Journal of Psychopharmacology sur l’étude, le LSD calme le réseau du mode par défaut, une matrice interconnectée de régions cérébrales qui s’allume lorsque nous rêvons du passé. Plus précisément, le réseau du mode par défaut est associé à la mémoire autobiographique et à la pensée ruminante. Lorsque ce réseau est moins actif, nous sommes moins susceptibles de voyager dans le temps vers le passé, ce qui nous donne plus d’espace pour voyager mentalement vers l’avenir.

Pour l’étude, les chercheurs ont relié la moitié de leurs 20 participants bénévoles à une perfusion intraveineuse de LSD, tandis que l’autre moitié a reçu une solution saline simple. Au fur et à mesure que les voyages acides se sont déroulés au cours des deux heures suivantes, les chercheurs ont scanné le cerveau des participants à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, une technique qui leur permet de voir les régions inondées de sang, c’est-à-dire celles qui sont les plus actives. Dans ce cas, les parties associées au réseau du mode par défaut s’allument.

Pendant qu’ils étaient encore en plein trip, les participants ont été interrogés au sujet de leurs pensées et les chercheurs ont pris note des mots précis qu’ils utilisaient pour désigner le passé, le présent et l’avenir. Corroborant ce que les chercheurs ont découvert au sujet des régions actives du cerveau, tous les participants au LSD ont passé beaucoup moins de temps à discuter du passé que leurs homologues sobres, mais ont accordé autant d’attention au présent et à l’avenir.

Le voyage dans le temps vers le passé se termine rarement bien: comme le souligne à maintes reprises la science-fiction, on ne peut pas changer le passé. Et pourtant, bon nombre d’entre nous ne peuvent s’empêcher de remonter mentalement dans le temps pour tenter de s’emparer de notre histoire personnelle, même si nous savons que cela ne fera qu’accroître la confusion. C’est un trait particulièrement commun chez les personnes dépressives, qui non seulement passent plus de temps que d’habitude à rafraîchir des souvenirs immuables, mais qui ont démontré qu’elles disposent de réseaux du mode par défaut plus actifs. Il faudra encore un certain temps avant que les psychiatres commencent à jouer au Docteur Brown de Retour Vers le Futur en distribuant des comprimés de papier buvard à leurs patients, mais la recherche, comme tant d’autres travaux actuels axés sur les hallucinogènes, est elle-même un aperçu de l’avenir du traitement de la santé mentale.

 

SOURCE

https://www.inverse.com/article/13671-tripping-on-lsd-makes-mental-time-travel-possible-but-only-to-the-future

Traduction EXTACIDE

 

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here