Consommer Des Champignons Magiques Peut-Il Être Dangereux ?

0
192
views

Les champignons à psilocybine ont peu d’effets nocifs et pourraient être bénéfiques pour ceux qui souffrent de dépression. Mais ils restent illégaux, et il y existe un gros risque si vous mangez la mauvaise variété.

Les champignons magiques sont la drogue “récréative” la plus sûre à prendre et ceux qui en consomment sont les plus sensés et les mieux préparés, selon le Global Drug Survey de 2017. Sur près de 10 000 personnes qui en ont pris, seulement 0,2 % ont eu besoin d’un traitement médical d’urgence. Mais les champignons magiques, ou champignons à psilocybine, contiennent un composé qui est une drogue de classe A en vertu de la loi britannique Misuse of Drugs Act de 1971 – au même titre que l’héroïne et le crack.

La solution

Le Dr Robin Carhart-Harris, directeur de la recherche psychédélique à l’Imperial College de Londres, explique que la psilocybine est semblable au LSD, en plus faible et qu’elle imite l’activité de la sérotonine dans le cerveau. Elle réduit l’activité cérébrale dans les centres de transfert d’information comme le thalamus, qui se trouve juste au-dessus du tronc cérébral. Le thalamus indique au cerveau le mouvement et les sensations qu’il détecte. Quel que soit le mécanisme, les champignons peuvent vous rendre euphorique, en harmonie avec le monde et d’une grande perspicacité. Les couleurs et les motifs géométriques peuvent être vifs. Carhart-Harris affirme que les champignons magiques ne sont pas vraiment des drogues récréatives: “C’est plutôt une drogue d’exploration de soi”. Cependant, l’environnement est un facteur essentiel pour vivre une expérience positive – les gens ont besoin d’espace, d’un “gardien sobre” pour s’occuper d’eux – et ils peuvent avoir besoin d’être rassurés qu’ils ne deviennent pas fous. Carhart-Harris préfère le terme “d’expérience stimulante ” plutôt que “bad trip”: les champignons peuvent causer de l’anxiété, de la panique et de la dépersonnalisation – mais des études montrent que les gens jugent toujours l’expérience comme significative.

Contrairement aux effets de la cocaïne ou du cannabis, les études ne révèlent pas de problèmes de santé mentale accrus dus à une consommation habituelle. Un article du BMJ, rédigé par le psychiatre James J. H. Rucker, soutient que les substances psychédéliques peuvent aider à soulager la dépression et qu’il n’ y a aucune association avec la psychose. Un article paru dans la revue scientifique PLoS One n’ a trouvé aucun signe de flashback (hallucinations ou crises de panique) imputable à l’utilisation unique de champignons. Les champignons ne produisent pas d’addiction et sont beaucoup moins toxiques pour nos organes internes que l’héroïne ou la cocaïne. Toutefois, vous ne devriez pas en prendre parce qu’ils sont illégaux, et cet article n’a pas pour but de promouvoir leur utilisation de quelque manière que ce soit. Je tiens également à souligner qu’il y a un grand risque à prendre accidentellement le mauvais type de champignon – les champignons à psilocybine sont sans danger, mais d’autres, comme l’Amanita muscaria, sont toxiques et peuvent détruire vos reins ou même être mortels.

Carhart-Harris fait des recherches sur les bienfaits des psychédéliques sur la dépression et affirme que la plupart des expériences avec les champignons sont positives – les gens savent généralement qu’ils ont pris quelque chose et qu’ils ne perdent pas la raison. Selon lui, l’effet est différent selon que les gens prennent ces substances à leur insu ou non. Et si les champignons sont illégaux pour tout le monde, les jeunes en particulier devraient rester à l’écart. “Ils ne sont pas pour les ados”, prévient-il. “Ils vous rendent psychologiquement vulnérable et vous avez besoin d’être en capacité de donner un sens à l’expérience.”

SOURCE

https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2017/may/29/safe-magic-mushrooms-psilocybin-drug-depression-illegal

Illustration: Happy Frogs In The Starlight par Nick Gustafson

Traduction EXTACIDE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here