10 Citations Sur Le LSD : De Terence McKenna à Federico Fellini

0
179
views

10 citations sur le LSD de quelques-uns des plus grands esprits du XXième siècle. Scientifiques, philosophes, comédiens, penseurs et artistes. De Terence McKenna à Federico Fellini en passant par George Carlin et Bill Hicks.

Le LSD fit irruption sur le sombre domaine de la bourgeoisie constipée comme le héraut angélique d’un nouveau millénaire psychédélique. Nous n’avons plus jamais été les mêmes depuis, et nous ne le serons plus jamais, car le LSD a démontré, même aux sceptiques, que les demeures du ciel et les jardins du paradis se trouvent en chacun d’entre nous. – Terence McKenna

Le LSD est une substance psychédélique qui cause occasionnellement des comportements psychotiques chez les personnes qui n’en ont jamais pris. – Terence McKenna citant Timothy Leary

 

Que diriez-vous d’une histoire positive sur le LSD ? Cela mériterait de faire la une, au moins juste une fois. Pouvoir fonder sa décision sur l’information plutôt que sur des manœuvres alarmistes, des superstitions et des mensonges? Je pense que ce serait digne d’une actualité. “Aujourd’hui, un jeune homme sous acide s’est rendu compte que toute matière n’est qu’énergie condensée en une lente vibration. Que nous sommes tous une conscience unique qui se vit subjectivement. La mort n’existe pas, la vie n’est qu’un rêve et nous ne sommes que l’imagination de nous-mêmes. . . “Et voici Tom pour la météo.” – Bill Hicks

 

Ne prenez pas de LSD à moins d’être très bien préparé, sauf si vous êtes spécifiquement prêt à sortir de votre esprit. Ne le prenez pas à moins d’avoir quelqu’un qui a de l’expérience avec vous pour vous guider. Et ne le prenez pas à moins d’être prêt à changer radicalement votre point de vue sur vous-même et votre vie, parce que vous allez devenir une personne différente, et vous devriez être prêt à envisager cette possibilité. – Timothy Leary

“Turn on” (Vas-y) signifiait aller à l’intérieur pour activer son équipement neuronal et génétique. Devenir sensible aux différents niveaux de conscience et aux déclencheurs spécifiques qui les engagent. Les substances psychédéliques étaient un moyen d’ y parvenir.
“Tune in” (Mets toi en phase) signifierait interagir harmonieusement avec le monde qui nous entoure – externaliser, matérialiser, exprimer de nouvelles perspectives internes.
“Drop Out” (Décroche) signifiait l’autonomie, la découverte de sa propre singularité, l’engagement pour la mobilité, le choix et le changement. Malheureusement, mes explications de cette séquence de développement personnel ont souvent été mal interprétées pour signifier “se défoncer et abandonner toute activité constructive. – Timothy Leary

 

Si Dieu avait pris de l’acide, aurait-il vu des gens ? – Steven Wright

 

J’emmerde la guerre contre les drogues. Mon expérience avec le LSD a été pour moi un tournant décisif, une expérience décisive. Je ne m’en excuse pas. Plus de gens devraient essayer. Cela devrait être vendu en magasin. – George Carlin

 

Je crois qu’avec l’avènement du LSD, nous avons découvert une nouvelle façon de penser, et cela a à voir avec le rassemblement de nouvelles pensées dans votre esprit. Pourquoi les gens pensent que c’est si diabolique ? Qu’est-ce qui effraie autant les gens, même le gars qui l’a inventé, qu’est-ce que c’est ? Parce qu’ils ont peur qu’il y ait plus que ce qu’ils ont vécu dans la réalité. Il y a des portes qu’ils ont peur de franchir, et ils ne veulent pas non plus qu’on y entre, parce que si on y entre, on pourrait apprendre quelque chose qu’ils ne savent pas. Et ça nous rend un peu hors de leur contrôle. – Ken Kesey

 

Les objets et leurs fonctions n’avaient plus aucune signification. Tout ce que je percevais était la perception elle-même, l’enfer des formes et des figures dépourvues d’émotion humaine et détachées de la réalité de mon environnement irréel. J’étais un instrument dans un monde virtuel qui renouvelait constamment son image vide de sens dans un monde vivant qui était lui-même perçu en dehors de la nature. Et puisque l’apparition des choses n’était plus définitive mais illimitée, cette conscience paradisiaque me libérait de la réalité extérieure à moi-même. Le feu et la rose, pour ainsi dire, ne faisaient plus qu’un. – Federico Fellini

 

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais il y a des chercheurs – des médecins – qui donnent ce genre de substance médicamenteuse à des volontaires, pour voir quels sont les effets, et ils le font en suivant la méthode scientifique appropriée, dans des salles blanches d’hôpital propres, loin des arbres, des fleurs et du vent, et ils sont surpris de voir combien d’expériences tournent mal. Ils n’ont jamais pris de psychédéliques eux-mêmes, inutile de le dire. Leurs volontaires – qu’on appelle “sujets”, bien sûr – reçoivent de la mescaline ou du LSD et ils sont tous ouverts à leur environnement, très sensibles à la couleur et à la lumière et aux émotions des autres, et à quoi sont-ils amenés réagir ? Des cadres de lit en métal et des murs de plâtre, et occasionnellement une blouse blanche portant un bloc-notes. Stérilité. La plupart disent ensuite qu’ils ne recommenceront plus jamais. – Alexander Shulgin

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here