Terence McKenna – DMT Un Nouveau Monde

Psychédéliques Posté le vendredi 4 août 2017 à 00:13

Tweeter cet article Partager sur Facebook Partager sur Reddit Partager sur Pinterest Paratger sur Google + Partager sur Tumblr

DMT Un Nouveau Monde

Terence McKenna

Jusqu’ici, ce que j’ai dit ne pourrait être que des paroles en l’air à propos d’une incroyable molécule psychédélique. Alors les gens disent: »Oh wow, alors ce type défend l’utilisation d’une incroyable
molécule psychédélique. » Cela semble raisonnable ou non suivant votre paroisse, mais cela ne remet pas en question votre modèle de réalité.

En revanche , ce qui remet en question votre modèle de réalité, c’est le contenu de l’expérience.  Le contenu de l’expérience est complètement ahurissant. Complètement stupéfiant. J’ignore ce que nous allons faire, avec le contenu de cette expérience. Entièrement comprise, entièrement débattue, et complètement admise. Cela ne va pas se construire tout seul dans l’édifice joyeusement naïf
que notre civilisation bancale a érigé en tant que vérité universelle.

La science ne va pas être en mesure de survivre à la rencontre avec l’expérience psychédélique. Parce qu’il ne s’agit pas d’une rencontre avec la théorie freudienne des mémoires réprimées de votre misérable enfance ou quoique cela soit que vous ayez vécu. Et ce n’est même pas une rencontre avec les misérables souvenirs de l’enfance malmenée de l’espèce humaine que nous avons tous vécus,
comme le pensait Carl Jung.

Tout est là. Mais cela reste dans le couloir où vous posez votre chapeau, l’antichambre où l’on prend votre manteau. L’événement majeur, les gens, n’a strictement rien à voir avec avec la psychologie des êtres humains. L’événement majeur est une autre dimension. Une dimension si bizarre, si colossalement insolite, si étrange, si inattendue, par notre langage, notre histoire, notre littérature, que c’est littéralement comme la découverte d’un autre monde.

Et il y a de la vie dans ce monde. Une chose amusante à propos de la découverte de nouveaux mondes : D’habitude quand vous cartographiez ce nouveau monde vous découvrez que quelqu’un y vit et pour eux ce n’est pas du tout un nouveau monde. Vous n’avez rien découvert, vous avez juste débarqué au milieu de leur tableau en parlant un langage étrange, un peu comme Christophe Colomb.

SUR LE MÊME SUJET